En réflexion...

LES LETTRES À HELENE DE LOUIS ALTHUSSER

Louis Althusser : celui qu’on a appelé dans les années 60-70 le « sourcier » de la pensée marxiste était un philosophe majeur, un maître à penser au même titre que Foucault ou Derida. Il fut pourtant le premier penseur de l’histoire de la philosophie qui, en proie à un chaos mental le conduisant peu à peu à la folie, étrangla sa femme Hélène un matin de 1980.

Plus de trente ans après ce drame paraît le volumineux recueil de lettres qu’il lui adressa de 1947 à 1980. Comment ce puissant penseur en arriva à pareille extrémité alors que la révélation de ces lettres expriment un amour profond et durable pour cette militante communiste, véritable héroïne de la Résistance, qui fut sa compagne de route dès 1946 ? C’est tout l’intérêt de cette publication où il nous est donné d’assister à la coexistence étrange et terrible entre l’état d’un esprit capable d’éclats de génie comme philosophe et l’état progressif de la confusion mentale tragique qui finit par l’emporter aux confins de la déraison. Les Lettres à Hélène sont un document unique, un véritable voyage qui prend l’allure d’une confession dont on ne peut sortir que bouleversé, mais aussi conscient de l’immense fragilité humaine qui habitait un noble penseur.

François Gachoud

Louis Althusser : Lettres à Hélène.1947-1980. Edition établie par Olivier Corpet et préfacée par Bernard-Henri Lévy / Grasset/IMEC, 720 pp.

SOCRATE-ALTHUSSER-LI-18.06.2011pdf
Partager l'article
Share on Facebook
Facebook