En réflexion...

AUX SOURCES DU NEO-LIBERALISME

Juillet 2008 : au cœur de la crise financière et économique considérée comme la plus grave depuis le krach de 1929, Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, brosse le tableau d’une faillite généralisée dont la cause est attibuée au néo-libéralisme, «  ce fourre-tout d’idées »  dénoncé comme un fondamentalisme de marché au service du seul profit. Qu’en est-il en vérité ? Alors que le terme était absent dans les années 60, il s’impose depuis les années 80 et surtout 90 comme un concept incontournable mais faussement transparent. Comment y voir clair ? En remontant aux années 30, aux sources et ramifications plurielles du mouvement pour en faire l’archéologie et donc le tour de ses grilles de lecture possibles. C’est cette vaste entreprise que Serge Audier nous offre : ambitieux parcours, enquête au service d’une forte synthèse pour mieux nous faire comprendre comment, sous les lois du marché, c’est le monde des rapports économiques, mais aussi sociaux et politiques qui a radicalement changé.

François Gachoud

Serge Audier : Néo-libéralisme. Une archéologie intellectuelle. Ed. Grasset, coll.Mondes vécus, 630 pp.

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook