En réflexion...

L’UNIQUE SOUCHE DONT NOUS VENONS

Le chemin sera encore long avant que le racisme s’éloigne et finisse par disparaître. Il y a plusieurs raisons à cela. Et pourtant, il est bon de rappeler ce que les avancées de la paléontologie ont établi : tous les êtres humains sont nés d’une même souche.

 

Nous devons beaucoup au paléontologue Yves Coppens. C’est lui qui, en 1974, a découvert avec deux collègues le squelette de l’australopithèque Lucy qui remonte à 3 millions d’années. Le lieu : l’Ethiopie, vallée de l’Afar. Là est la réalité : c’est en Afrique de l’Est que nos ancêtres pré-humains nous ont précédés. Comme le démontre Coppens dans son livre Histoire de l’homme et changements climatiques (Ed. Fayard), ceux qu’on a successivement appelés « homo habilis, homo erectus et homo sapiens » ne forment qu’une seule et même race d’homme : celle du genre humain. Du point de vue de la science donc, nous venons tous d’une seule souche.

 

Mais alors, pourquoi sommes-nous devenus blancs, jaunes ou encore métissés si nous provenons tous de la même souche de couleur noire ? C’est qu’à partir de trois millions d’années, de nombreux groupes humains ont quitté l’Est africain pour se déployer progressivement sur la terre entière en s’adaptant à des variations de climat qui ont décoloré leur peau sur un temps très long jusqu’aux premières civilisations. Depuis trois millions d’années, il y a eu cent milliards d’êtres humains sur notre planète. Ils proviennent tous de la même souche !

 

Il y aura encore bien des manifestations racistes. Mais forts de ces données établies par les paléontologues et de la Déclaration des droits de l’homme, nous pouvons sans relâche défendre la même vérité.

 

François Gachoud, philosophe

 

 

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook