En réflexion...

Noblesse du visage et dignité humaine

NOBLESSE DU VISAGE ET DIGNITE HUMAINE

Faute d’espace suffisant ici pour traiter de situations délicates, je m’en tiens à la dimension éthique impliquée par « L’Initiative dite Antiburqa » sur laquelle les citoyens et citoyennes suisses ont été appelés à voter.

Comme l’a mis en évidence le philosophe Levinas, le visage est l’unique témoin, l’unique manifestation de notre identité singulière. C’est face à son visage que nous pouvons reconnaître autrui comme une personne. Supprimer la manifestation du visage, c’est annuler cette reconnaissance. Par principe donc, il convient de refuser le port de la burqa et du niqab dans la mesure où le voile intégral, quand il est imposé à la femme, est contraire à la dignité de sa personne.

On ne trouve d’ailleurs aucun verset du Coran stipulant l’obligation de dissimuler le visage de la femme. Ni Mahomet ni ses successeurs rédigeant le Coran ne l’ont imposé. Il est regrettable qu’il n’en soit plus ainsi. Malheureusement et depuis quelques décennies, l’avènement du Djihad islamiste de Ben Laden, des Salafistes, des Frères musulmans, de Daech et du terrorisme qui a répandu l’oppression humiliante des femmes intégralement voilées en a fait un symbole d’affirmation de lutte contre l’Occident. Cette situation n’est pas acceptable. Elle nous invite à une attitude de refus.

Quelle est en fait la situation des musulmans en Suisse ? Plus de 400.000 vivent chez nous sans que les femmes dissimulent leur visage sauf exception. N’est-ce pas par conséquent à ces musulman(e)s pacifiques d’agir pour que de rares femmes contraintes ou adeptes du voile intégral découvrent toute la noblesse de leur visage comme gage de leur dignité ? Pareille initiative serait un grand pas en avant !

N.B. L’Initiative interdisant la dissimulation du visage a été approuvée par le peuple suisse le 7 mars 2021.

François Gachoud, philosophe, Bulle

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook