En réflexion...

LA VIE APRES LA MORT

A propos de l’excellente enquête réalisée par Philippe Le Bé dans HEBDO du 7 avril 2016  sur la vie après la mort, quelques précisions sur les fondements philosophiques qui sont à la base des croyances en la résurrection et la réincarnation.

La tradition occidentale de la philosophie grecque durablement marquée par Platon conçoit l’être humain comme composé d’un corps matériel périssable et d’une âme immatérielle d’essence spirituelle. Le corps et l’âme sont deux principes conjoints mais séparables et l’âme seule survit à la décomposition du corps.

Dans la tradition biblique monothéiste inaugurée par le judaïsme, Dieu est éternel et créateur. Et il est toujours présent dans l’être unique que nous sommes créé à son image, parce qu’il est donateur de la vie personnelle: ce souffle de vie (ruah en hébreu) habite ainsi tout notre être et le terme hébreu employé c’est la chair (basar), car il n’y a pas de corps vivant sans ce souffle de la vie divine (traduit par esprit) qui habite au coeur de notre chair. On est donc dans une conception unitive de l’être humain. Raison pour laquelle, si Dieu a le pouvoir de tout créer et de donner la vie, il a aussi celui de ressusciter tout l’être humain en sa chair par le souffle de vie tout-puissant qui est le sien et ainsi a-t-il ressuscité le Christ.

Dans la conception orientale par contre, la doctrine enseignée notamment par le Bouddha et issue de l’hindouisme est celle de l’impermanence de toutes choses: il n’y pas de personnalité propre à chaque être, mais des cycles de perpétuels changements qui entraînent des réincarnations tant que le « soi » n’a pas été délivré de la loi du karma qui marque nos actes moraux. Le but de la vie n’est donc pas la réincarnation, mais sa délivrance si on travaille à atteindre le nirvana.

J’ai développé les fondements philosophiques de ces traditions différentes dans un livre consacré à la résurrection, mais en abordant de manière comparée les autres conceptions, notamment la réincarnation: Comment penser la résurrection. Essai philosophique. Ed. du Cerf, Paris.

François Gachoud, philosophe, Bulle

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook