En réflexion...

DECOUVRIR, AIMER ET FREQUENTER LES PHILOSOPHES

Comment entre-t-on en philosophie ? Comment en éveiller le goût ? Roger-Pol Droit met les plus grands penseurs à notre portée.

C’était il y a dix ans. R.P. Droit publiait La Compagnie des philosophes (Ed. O. Jacob, 1998 ; Poches, 2002). Un livre tout simplement sans équivalent en son genre. Une sorte de pari qui tenait en une question propre à bouleverser notre regard sur le monde la philosophie : comment donner à aimer les philosophes pour mieux aimer la vie ?

Non, pensait R.P.Droit, la philosophie n’est pas un domaine réservé aux seuls universitaires ; elle n’est pas la chasse gardée de spécialistes arpentant les couloirs des grandes bibliothèques. Elle se trouve là où des« expérimentateurs d’existence » refusent d’être des machines à idées et tentent de tracer des voies pour transformer leur existence à la lumière d’une raison toujours en quête d’un art de vivre, d’une sagesse qu’on approche mais ne possède pas. La philosophie se trouve là où des aventuriers de l’esprit se posent de vraies questions en nous montrant que ce sont nos questions. Si bien qu’au revers de leurs théories abstraites, ils demeurent des intelligences incarnées qui peuvent devenir pour chacun de nous des compagnons de route.

Compagnons qu’on fréquente, qu’on interroge, auxquels on peut s’attacher ou opposer nos doutes, mais qui deviennent ces passeurs privilégiés, explorateurs de sens et défricheurs de chemins nouveaux.

Dans la foulée de ce grand livre, R.P. Droit est bien resté fidèe à lui-même. Le chroniqueur du « Monde », le chercheur et auteur de solides essais, s’est dit voici quelques mois qu’il n’y a pas de tâche plus exaltante ni plus appropriée que d’éveiller le plus grand nombre à la fréquentation des penseurs. C’est ainsi qu’il  entreprit, pour son journal, de publier, sous le titre « Le Monde de la philosophie », les oeuvres les plus significatives d’une vingtaine de grands philosophes dont il signa  la présentation et l’introduction. Il ne faut pas seulement saluer cette initiative qui a permis à tout un chacun d’aborder de grands textes à un prix modique. Il faut se réjouir de pouvoir découvrir, réunis aujourd’hui en un livre, l’ensemble de ces présentations remaniées.

Une brève histoire de la philosophie complète avec bonheur le lumineux ouvrage publié voici dix ans. Il se présente comme plus simple et plus accessible encore, sans pour autant réduire les penseurs à une vulgarisation facile ou douteuse. Au contraire. Seul un véritable philosophe rompu à la fréquentation assidue des oeuvres les plus profondes et les plus influentes composées pendant vingt-cinq siècles pouvait nous offrir des synthèses aussi fortes, aussi claires. Des ouvertures aussi pertinentes et originales. Pédagogue hors pair, R.P.Droit a certes l’art d’aller à l’essentiel, mais par-dessus tout celui d’éveiller dans la tête et le coeur de ceux qui ne connaissent pas la philosophie l’irrésistible goût d’y entrer comme s’ils étaient chez eux. En partant des questions qu’ils se posent eux-mêmes : «  Où de tient la vérité ? Hors de nous ? En nous ? En Dieu ? Dans les choses du monde ? Dans les évidences les plus simples ou dans les théories les plus compliquées ? Dans la raison ou dans le coeur ? Dans l’éternité ou dans l’histoire ? Dans l’individu ou dans la collectivité ? »

Quel fil conducteur fallait-il choisir pour tenter de répondre aux multiplkes voies ouvertes par tant de philosophes ? La question centrale de la recherche de vérité. Car si tout le monde a des opinions ou des idées, le propre du philosophe est de les mettre à l’épreuve de la chasse au vrai. Il ne s’agit pas seulement de penser, mais d’apprendre à penser. En faisant le tri, en passant nos idées et hypothèses au crible, en les soumettant à l’examen critique. A ce prix-là seulement on devient soi-même philosophe et l’on peut marcher dans les pas des plus grands penseurs avec la conviction que par eux, à travers eux, on apprendra aussi l’art d’éclairer sa vie et le sens de sa vie.

Roger-Pol Droit a l’art de présenter autant de philosophes différents sur des axes qui pourtant les rassemblent à certains points de vue. En chosissant chaque fois la topique propre à leur genre de questionnement, il a eu la judicieuse idée de diviser les chapitres de son livre en autant de lieux où des forms de vérités se dévoilent. Ainsi y a-t-il des vérités à vivre autant qu’à connaître. Mais aussi des vérités intérieures. Des vérités commune à la raison humaine et à celle de Dieu.  Quant aux vérités des lumières, elles sont des vérités pour tous qui ont ouvert la voie aux vérités modernes. Si ces dernières ont fini par tout remetttre en question avec des philosophes aussi incontournables que Kant, Hegel, Marx ou Nietzsche, ces monuments de la pensée sont devenus finalement les meilleurs stimulants d’avancées créatives. Leurs successeurs l’ont bien compris. Avec Bergson Husserl, Heidegger, Wittgenstein, Levinas et combien d’autres, nous voilà toujours en train de poursuivre l’aventure. La plus exaltante des avetures, celle de penser pour mieux vivre et de vivre pour être plus vrais.

François Gachoud

Roger-Pol Droit : Une brève histoire de la philosophie. Ed. Flammarion, 317 pp.

Partager l'article
Share on Facebook
Facebook